Skip to main content

Skip to main navigation

Participez à la conversation
Partager
Texte: Petit / Large

Nunavut

Traduit en utilisant Google Translate

Traduit en utilisant Google Translate

Ammie Kipsigak

«Parfois, quand vous aidez les autres, il vous aide plus qu'eux. Ce sont des mots à vivre par. Je inviter des gens à la maison pour prendre un repas. C'est ce que j'appelle le menu Ammie. Mon nom est Ammie Kipsigak. "
Un ancien maire de Hall Beach, Ammie premier s'est impliqué avec le Nunavut handicapées Makinnasuaqtiit Société (SNAC) en tant que Directeur en 1999 lorsque le Nunavut a été créé. Au cours des douze dernières années sur quatorze ans, l'appui des opérations de la Société a été au mieux sporadique. Cependant aujourd'hui encore, Ammie a des rêves de mettre en place de petits comités d'accessibilité dans toutes les collectivités du territoire.

Noah Papatsie

En 2010, Noah Papatsie commencé le bénévolat pour le Nunavut handicapées Makinnasuaqtiit Société (SNAC), un plaidoyer et l'organisation de sensibilisation pour les personnes handicapées, et puis l'année dernière, il a couru pour le maire d'Iqaluit. Il n'a pas gagné, mais il vous apprécié le sentiment d'être mobile, de rencontrer des gens et de se sentir à nouveau utile. Il va faire plus de ce que le premier propriétaire de chien-guide du Nunavut. Papatsie est né à Iqaluit après ses parents ont déménagé il de Pangnirtung dans les années 1960. Le père de Papatsie, Josie, a été très actif dans les questions civiques, le bénévolat pour la ville locale, de la santé et des comités de logement. Noé dit que c'est ses parents qui lui ont appris des compétences en leadership et l'importance de la participation communautaire.
«Les défis ne sont pas des obstacles», explique Papatsie, 44, et père de trois enfants. "Quel que soit défis que vous obtenez, il n'y a pas de barrières. Vous pouvez toujours aller autour d'eux. "